De vieilles dames et autres histoires


Par titre | Par auteur | Réverbération | Réflexion | Prise deux | Recherche

Hugues Corriveau, De vieilles dames et autres histoires, nouvelles, collection « Réverbération », janvier 2011, 146 p., 23 $, ISBN 978-2-923844-36-7 (édition papier) • 978-2-923844-37-4 (édition numérique).

Histoires multiples
Après plus de trente ans d’écriture, Hugues Corriveau présente son 28e titre qui comprend soixante mininouvelles.


De vieilles dames et autres histoires poursuit l’exploration de la minifiction que Hugues Corriveau a entreprise avec les cent nouvelles d’Autour des gares (L’instant même, 1991) et de Troublant (cent récits) (Québec Amérique, 2001). Cette fois, soixante nouvelles cernent des univers passionnels, enfantins, animaliers ou insolites, et présentent, en des tableaux ciselés, des personnages surprenants, stupéfiants, attachants. En quelques traits, aller à l’essentiel, trouver à dépeindre des univers aussi étranges que réalistes : l’art de la nouvelle trouve ici à s’exposer dans des proses amoureuses de leurs sujets, chacune traçant des liens profonds avec le monde actuel.

Extrait
« Semaine après semaine, les insultes ne furent guère plus longues. Parfois, on le disait “gros”, ou “puant”, ou “sans intelligence des textes”, “mauvais critique”, “mauvais baiseur”, “mauvais ami”. D’autres fois, on le disait “nuisance publique”, “source de pestilences”, “MUSELEUR DES GÉNIES EN DEVENIR”. Bref, rien de bien original. Mais il y avait maintenant plus de quarante signatures différentes pour un même nombre de courriels par jour. Ça envahissait. Impossible pour lui de se détacher de son écran, figé par son désir, prisonnier devant l’expectative délectable du plaisir souhaité et si régulier. Hubert ne se sentait plus abandonné, enfin! Accompagné, passant ses journées à classer par sujet, genre, élégance de style, cruauté des propos, les courtes missives qu’il imprimait chaque fois avec minutie. Les menaces de mort maintenant, Hubert les recevait comme des gages de sa célébrité. »

Hugues Corriveau, poète, romancier, nouvelliste et essayiste, est critique de poésie et de roman à la revue Lettres québécoises, ainsi que critique de poésie au journal Le Devoir. Il publie ici son vingt-huitième livre. Son dernier roman, La gardienne des tableaux, est paru à l’automne 2008 chez XYZ éditeur et son plus récent recueil de poésie, Le livre des absents, a été publié en février 2009 aux Éditions du Noroît.








Site optimisé pour Safari 5.0, Firefox 5.0 et Explorer 9.0. Également optimisé pour une résolution de 1680 par 1050.